Hôtel de Rasnes
pour plus de détail concernant : l'hôtel de Rasnes
La rue Visconti    www.ruevisconti.com


source : www.ruevisconti.com


source : www.ruevisconti.com


source : www.ruevisconti.com 
source : www.ruevisconti.com 


L'histoire du terrain de cette maison se confond avec celle du petit Pré-aux-Clercs jusqu'en 1546. Le 5 mai 1546, Pierre le Clerc baille la parcelle originelle pour la première fois. Il s'agit alors d'un terrain nu de 1 200 m² environ qui comprend l'emprise des actuelles parcelles du 21, rue Visconti et 28 rue Jacob.

Le terrain nu est transmis à Jean Beddon le 24 janvier 1547 avec, écrit noir sur blanc dans le contrat, l'obligation de faire bâtir une maison dans les 4 ans. Ce sera chose faite et la maison sera décrite en 1582 comme étant constituée de deux petits corps d'hôtel, cour et jardin.


Vers 1660, la maison est démolie et 2 maisons séparées sont construites, l'une coté rue Jacob, l'autre coté rue Visconti. Les parcelles seront définitivement séparées le 16 mai 1665 avec la vente de la maison coté rue Visconti, indépendamment de l'autre (on signale encore à la fin du 19e la possibilité de créer un passage entre l'immeuble et le 28, rue Jacob).

La maison qui donne sur la rue des Marais comporte alors trois corps de bâtiment de deux étages, l'un sur la rue, les deux autres en aile. Chaque étage a six pièces et le tout est couvert de tuiles. La maison est bâtie sur deux grandes caves voûtées, avec aussi une porte cochère, un grand et un petit escalier, cuisine, lavoir et garde-manger. Il y a une cour au milieu de la maison, avec un puits dans un coin, une écurie avec une salle au dessus au fond à gauche, une remise pour 4 carrosses au fond à droite. La maison de l'époque ne devait guère différer de la maison actuelle qui est organisée exactement de la même façon.

La maison a vraisemblablement été rebâtie par Louis d'Argouges, marquis de Ranes, maréchal de camp du Roi, qui achète la propriété en 1714. L'hôtel particulier prend d'ailleurs le nom d'hôtel de Ranes (parfois orthographié Rannes, Rasnes, ou Rancs). Ses héritiers s'y sont maintenus jusqu'en 1837.


La maison du 21, rue Visconti présente alors une façade en pierre de taille qui sera revue à la fin du XVIIIe siècle, avec ferronneries de style Louis XVI composée de trois étages carrés surmonté de greniers aménagés, et de deux ailes sur cour. Son entrée à large arcade charretière est remarquable et est parfois représentée sur des plans anciens. Ses intérieurs ont été réaménagés à de nombreuses reprises.

Il existait en particulier une belle rampe d'escalier de style Louis XIV qui a été vendue sans doute au début du 20e siècle probablement à l'occasion de la réduction de la cage d'escalier pour créer des cuisines. La rampe a été achetée par un antiquaire et est désormais installée dans l’hôtel du 76, rue du Faubourg Saint-Honoré à Paris, chez Sotheby's. La rampe a été visiblement remaniée, rehaussée d'ornements dorés et découpée en plusieurs tronçons et parfois refaite en s'inspirant de l'original.