Jean d'Argouges

Curé de Saint Malo d'Argouges et de Cérences, chanoine à Bayeux, conseiller en l'échiquier et cour souveraine de Normandie
 et protonotaire du Saint Siège apostolique.

Fiche généalogique

Recueil des présidents, conseillers et autres officiers de l'Echiquier et du Parlement de Normandie
 par Bigot de Monville, 1499 à 1550 / , publié par M. G.-A. Prevost

Auteur : Bigot de Monville, Alexandre (1607-1675) Edité en 1905

JEAN D'ARGOUGES, conseiller clerc.

Escartelé aux 1 et 4 d'or; au 2 et
3 d'azur à 3 quintefeuillcs de
gueulles.

II fut pourvu de cette charge par la dicte charte de l'an 1499 ainsy que les autres employés cy-devant et cy-apres.
En celle du 7 janvier 1514, il est le doyen des conseillers clercs. J'ay appris que depuis il se retira en son pais pour assister ses nepveux. Aucuns disent qu'il fut maistre des requestes de l'hostel du Roy ce qui peut mieux convenir à Robert d'Argouges son oncle.
La généalogie employée en la page suivante jusques à Guillaume Sr de la Champagne et de Boussigny est tirée
du veu de l'arrest de la Cour des Aides de Paris du 2 juin 1609 obtenu par Florent d'Argouges Sr des Grèves? portant entérinement des lettres de dérogeance par luy présentées.
En l'édict d'establissement du grand conseil, du 2 août 1491 [ou 1497?], Me Jean d'Argouges est employé entre les conseillers.

(Suit la généalogie remontant au XIIIe siècle).

Le conseiller était fils de Jean II, sieur d'Argouges, Grastot et La Champagne, et de Jeanne Labé, fille de Louis, escuier, sieur de Boussigny.
Il était seigneur de Thaon, Quetteville, Pléville, la Forest potier??, et curé de Saint-Malo d'Argouges. (B.)
Un acte du 14 décembre1506 le qualifie sieur de Pléville, de Bosc-Hullin, de Tocqueville (Tab. Rouen. Renseignement fourni par M. de Beaurepaire).

Au moment où il cédait son office il recommandai au Parlement un de ses parents qui y avait un procès (Floquet,1, $32).