Pierre d'Argouges
Fiche généalogique de Pierre d'Argouges

La famille de Molière et ses représentants actuels, d'après les documents authentiques

Auteur : Révérend du Mesnil, Edmond, b. 1832 Edité en 1879


Marie-Madeleine-Esprit Pocquelin, fille de Molière, naquit le 4 août 1665; elle fut d'abord pensionnaire au couvent des dames religieuses de la Conception, rue Saint-Honoré ; puis, lasse d'attendre un parti du choix de sa mère, elle se laissa enlever de la maison qu'elle habitait rue du Temple, paroisse Saint-Nicolas-des-Champs, et devint la femme de Claude de Rachel de Montalant, ancien organiste, dit-on, de la paroisse de Saint-André des Arcs, d'une famille noble et ancienne. Dans son contrat de mariage, reçu le 29 juillet 1705 par Bailly et Gaillardie, notaires au Châtelet de Paris, les futurs sont désignés : D'une part, Claude de Rachel, écuyer, sieur de Montalant, demeurant à Paris, rue Christine, paroisse Saint-André des Arcs, fils de défunt Jean de Rachel, écuyer, sieur de Montalant, Conseiller du Roi, Commissaire ordinaire des guerres, et de dame Marie Dugats ; — et d'autre part, damoiselle Marie-Madeleine-Esprit Pocquelin de Molière, majeure usante et jouissante de ses biens et droits, demeurant à Paris, rue du Petit-Lion, faubourg Saint-Germain, paroisse Saint-Sulpice, fille de défunts Jean-Baptiste Pocquelin de Molière, tapissier, valet de chambre du Roi, et de Armande-Grésinde-Claire-Elisabeth Béjard, son épouse au jour de son décès, femme en secondes noces d'Isaac-François Guérin, sieur du Tricher, officier du Roi. Furent présents : pour le futur, Me Gilles Le Masson, caissier général des États de Bretagne ; François-Louis de Trohéou-Musnier, et Me Claude Dupré, procureur au parlement de Paris, amis, — et de la part de la damoiselle de Molière, dame Marie Le Camus, épouse de M. Jean-Réné de Bazan, marquis de Flamenville, lieutenant-général des armées du Roi; Pierre d'Argouges, écuyer, sieur de Saint-Malo, et dame Louise Largillier Dalensey, son épouse, ses amis.

La future signa M. M. Esprit Pocquelin Molière. Ce mariage fut célébré à la paroisse Saint-Sulpice le août 1705